BD, romans graphiques, comics · Chronique de livre

Chronique de livre: Chemin perdu

Chemin perdu, d’Amélie Fléchais et Jonathan Garnier

sept06

Description: (de Soleil)

« T’es sûr qu’en passant par là, on va arriver plus vite ? ».
Ainsi commence l’extraordinaire chasse au trésor lancée par Le Camp du bonheur.
Munis de leur carte des copinoux, “monsieur je-suis-le-meilleur”, son petit frère qui s’imagine être un robot et leur copain, fils d’un chasseur en sont sûrs : ils seront les vainqueurs ! C’est simple, il leur suffit de suivre « le chemin des arbres déguisés en Apaches » et de répondre à une devinette… Mais c’était sans compter, la rencontre d’étranges créatures oniriques : un cerf géant au chapeau melon magique, un renard à la poursuite de sa bicyclette folle, un ogre branchu ou encore, une fée aux intentions ambiguës… Mais où donc cet étonnant jeu de piste les mènera-t-il ? À votre carte des copinoux, prêts, partez !

Voici le deuxième albums d’Amélie Fléchais que je lis et je peux maintenant le dire haut et fort: je suis fan!

Alternant entre couleurs enivrantes et noir&blanc inquiétant, nous sommes plongés dans une forêt fantastique et onirique aux côtés de trois jeune garçon perdus lors d’une chasse au trésor.

Les deux frères et leur camarade se chamaillent, se serrent les coudes, se crient dessus et s’inquiètent les uns pour les autres. Leurs dialogues sont drôles et réels, j’ai ri à de nombreuses reprises et ai eu des sourires bienveillants. On croirait vraiment voir de vrais petits garçons prendre vie sur les pages avec leur langage très “parlé”.

“Et bien sûr, on suit un hibou en mocassins dans un terrier… Normal, quoi.”

J’ai vu quelques chroniques par-ci par-là parler d’une “histoire brouillonne“, je comprends d’où vient la critique mais je ne suis pas entièrement d’accord. En effet on se retrouve au milieu d’une société d’animaux anthropomorphique en émoi après un changement de régent qui ne fais pas l’unanimité. Nous n’avons qu’un aperçu de cet univers et il est vrai que cela donne énormément envie d’en savoir plus, de plonger à pied joints dans la forêt et en apprendre plus sur le fonctionnement de cette société cachée. Mais cela colle bien à l’histoire de ces trois enfants qui s’égarent et se retrouvent mêlés pour un court temps à une histoire qui va au delà de leur compréhension.

Les dessins sont sublimes, j’ai bien sûr préféré les illustrations en couleur, mais le fait qu’elles ne soient pas présentes à 100% du temps les rendaient encore plus frappantes lorsqu’elles apparaissaient au détour d’une page. Le genre d’illustrations qui capturent le regard, qu’on voudrait pouvoir encadrer et dont on ne se détourne qu’à contre cœur car on a réellement envie de savoir ce qu’il va se passer ensuite.FullSizeRender (20)Une histoire absurde avec des petits hiboux qui font peur à des grosses bêtes, des renards à bicyclettes, un petit garçon voyant le monde comme un robot… Je suis tombée sous le charme de cet univers, des personnages attachants et des dialogues surprenamment drôles.

C’était vraiment à reculons que je suis allé rendre cet album à la bibliothèque! Mais tout de même heureuse de savoir que de nombreuses personnes après moi pourrons l’apprécier et s’émerveiller de même!

FullSizeRender (19)FullSizeRender (21)
966617_616094158410029_1304872065_o

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s